Retour
Corinne Dardelet
Le 3 octobre 2017
Comment le mécénat de compétences peut-il bénéficier à votre association ?

Comment le mécénat de compétences peut-il bénéficier à votre association ?

Le mécénat est une tendance importante de la générosité en France. Ce soutien d'entreprises et de particuliers à destination d'actions d'intérêt général est largement encouragé par les pouvoirs publics, en donnant lieu à des réductions fiscales. Le mécénat peut prendre différentes formes : financier, matériel ou humain.

Si le mécénat financier est traditionnellement le plus important (77% des entreprises mécènes pratiquent le mécénat financier*), le mécénat de compétences a véritablement gagné ses lettres de noblesse et se développe de plus en plus.

Vous êtes une association d'intérêt général ? Ca vaut le coup de vous y intéresser ! Au menu dans cet article, un tour d'horizon complet du sujet :

Le tout accompagné de petites vidéos... C'est parti !

 

Le mécénat de compétences : késako ?

Ayant croisé récemment la route de Félix de Monts, initiateur de Vendredi, nous lui avons posé la question.

Le mécénat de compétences consiste donc pour une entreprise à mettre gracieusement à disposition d'un organisme d'intérêt général des employés volontaires. Ces derniers mettent leurs compétences et savoir-faire professionnels au service d'actions d'intérêt général, dans le cadre de leur contrat de travail.

Ce dispositif se traduit par des missions diverses et variées en termes de compétences, de métiers, de fréquence et de durée. Ainsi, certains mécénats de compétences existent de manière régulière, voire en permanente. C'est par exemple le cas lorsqu'ils concernent les salariés en fin de carrière dans les grandes entreprises. Au contraire, d'autres dispositifs prennent des formes courtes et ponctuelles, comme une journée de conseil "probono" par des consultants.

En 2016, 14% des entreprises mécènes ont fait du mécénat de compétences, les grandes entreprises et entreprises de taille intermédiaire en tête*. Si cette proportion peut paraître encore globalement faible, il y a fort à parier qu'elle continuera d'augmenter. De fait, le mécénat de compétences présente de réels avantages pour les entreprises.

Les avantages pour les entreprises et leurs salariés

D'un point de vue humain et managérial, il booste la motivation et l'implication des salariés en leur offrant davantage de sens et de valorisation. A travers leurs nouvelles missions, ils continuent à monter en compétences et à en développer de nouvelles, renforçant leurs parcours personnel et professionnel. Le mécénat de compétences impacte positivement la cohésion d'équipe, la solidarité entre les collaborateurs et la créativité des salariés.

La dimension économique est évidemment un atout considérable aux yeux des entreprises pour des raisons de fiscalité. En effet, le mécénat de compétences offre des réductions d'impôts, car les associations bénéficiaires délivrent des reçus fiscaux.

Enfin, ce dispositif entre généralement dans le cadre des stratégies de RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). C'est un atout supplémentaire en termes de communication interne et externe qui valorise l'entreprise vis-à-vis de ses collaborateurs et de ses diverses parties prenantes.

Les avantages pour les associations

Pour les associations qui bénéficient du mécénat de compétences, les avantages sont évidents : elles disposent d'une main d'oeuvre qualifiée qui ne leur coûte pas un centime. Des responsables de développement, des informaticiens, des directeurs, etc. mettent leurs compétences professionnelles au service de leurs projets associatifs gratuitement !

Ce dispositif resserre les liens entre le monde de l'entreprise et le monde associatif, et ouvre ainsi la porte à de nouveaux projets d'intérêt général.

Finalement, le mécénat de compétences, c'est un peu Noël avant l'heure !

Qui met en place le mécénat de compétences ?

Nous l'avons vu, les grandes entreprises et entreprises en taille intermédiaire sont les championnes de ce dispositif : 47% d'entre elles l'ont pratiqué en 2016*. Elles le déploient généralement au travers de leur fondation d'entreprise. Peut-être avez-vous entendu parler des actions de la SNCF, Orange ou encore La Poste en la matière.

Mais le mécénat de compétences n'est pas le monopole des grandes structures : de plus en plus de PME le proposent à leurs salariés. Près de 25% d'entre elles l'ont fait en 2016*. 

Et chez AssoConnect, nous le faisons également !

Par exemple, Bertrand, notre chef de produit, et Camille de notre équipe commerciale ont aidé des associations grâces à leurs compétences professionnelles. Bertrand nous explique ce qu'il a fait pour Educaninou, une association éducative pour canins :

 

Evidemment, pour une entreprise, faire du mécénat de compétences avec une association ne signifie pas qu'elle en fera avec toutes. Le "matching" s'opère lors de discussions entre l'association et l'entreprise, selon les compétences disponibles dans l'entreprise, les besoins de l'association, et globalement des visions des deux parties.

 

Mécénat de compétences vs. bénévolat de compétences

De la même manière que le mécénat de compétences, le bénévolat de compétences consiste à mettre ses compétences professionnelles à disposition d'une association d'intérêt général.

La différence entre ces deux dispositifs tient au fait que le bénévolat de compétences est extérieur à l'entreprise du salarié. Il s'effectue en dehors du temps de travail. Aucun contrat n'est signé entre l'association qui accueille le bénévole et l'entreprise qui le salarie.

En entreprise, le bénévolat de compétences est surtout intéressant d'un point de vue RH : le bénévole utilise les compétences acquises dans le cadre de son emploi, et continue à les développer au travers de sa mission de bénévolat. C'est valorisant dans le cadre professionnel et intéressant de le porter à la connaissance de son manager ou son responsable RH.

Exemple : on parle de bénévolat de compétences si un informaticien donne des cours d'informatique dans une association. Ce sera du bénévolat simple s'il fait une maraude, qui ne fait pas appel à ses compétences professionnelles spécifiquement, mais plus à sa gentillesse, son écoute, son empathie, etc.

 

Votre association peut-elle bénéficier de mécénat de compétences ?

Les organismes d'intérêt général sont éligibles au mécénat de compétences s’ils répondent aux trois critères suivants :

  • Ne pas profiter à un cercle restreint de personnes. Cela exclut par exemple les associations d'anciens élèves qui s'adresse à un cercle restreint : les anciens élèves ;
  • Avoir une gestion désintéressée ;
  • Ne pas mener d'opérations lucratives.

La liste des organismes pouvant bénéficier de mécénat de compétences est longue. Les associations sportives, éducatives, culturelles, caritatives, etc. y apparaissent.

Globalement, retenez que votre association peut bénéficier du mécénat de compétences si elle est habilitée à délivrer des reçus fiscaux.

 

Comment bénéficier de mécénat de compétences pour votre association ?

Ca y est, vous avez vérifié et le verdict est tombé : votre association est éligible au mécénat de compétences ! Victoire !

Quelles sont les prochaines étapes pour y recourir ?

  1. La première est d'identifier vos besoins en interne. Ils peuvent être aussi bien stratégiques (comptabilité, administratif, RH, etc.) qu'opérationnels (ex : être responsable de l'ouverture d'une nouvelle antenne associative) selon vos projets.
     
  2. Une fois vos besoins identifiés, prenez contact avec les structures spécialisées dans l'intermédiation entre les associations et les entreprisesParmi ces structures, vous connaissez peut-être l'ADMICAL, pro bono lab ou encore Vendredi que nous vous présentons en fin d'article.
    Vous pouvez également solliciter directement des entreprises partenaires. Notre conseil : privilégiez celles dont le cœur de métier correspond à vos besoins. Elles seront d'autant plus enclines à explorer les possibilités de mécénat de compétences avec vous.
     
  3. L'étape suivante est cruciale : rencontrer le/la salarié(e) qui souhaite remplir la mission. Comme pour un entretien de recrutement, assurez-vous que la personne dispose des compétences requises. Sinon, elle risque de ne pas s'épanouir dans sa mission, et il est probable que vous perdiez du temps, plutôt que d'en gagner.
     
  4. Une fois les trois parties  – l'entreprise mécène, le salarié, et vous – convaincues, il reste simplement à formaliser l'affaire. Pour cela, trois documents entrent en jeu :
  • le contrat entre l'entreprise et votre association,
  • un avenant au contrat de travail du salarié spécifiant le cadre de sa mission,
  • un contrat tripartite entre votre association, le salarié et l'entreprise (ou a minima entre le salarié et votre association).

 

Vendredi, une association qui développe le concept de travail partagé

Fondée en 2014, Vendredi est une association sous statut d'intérêt général. 

Sa mission : faciliter les liens entre les entreprises et les associations, en permettant aux employés de s'engager et de donner du sens à leurs compétences.

Pour cela, elle développe et promeut le concept de travail partagé entre entreprises d'une part et associations et entreprises sociales d'autre part. Evidemment, le mécénat de compétences en fait partie intégrante. 

"Faire un Vendredi", c'est dédier ses compétences et une partie de son temps de travail à une action d'intérêt général déployée par une association ou une entreprise sociale.

L'association Vendredi a d'abord mis en place des stages partagés. Aujourd'hui, la structure propose également aux salariés de "faire des vendredis". Cela peut prendre différentes formes :

  • un vendredi par mois pour des sujets d'accompagnement technique de salariés associatifs,
  • un vendredi par semaine pendant 4 mois pour des missions engagées d'une vingtaine de jours,
  • et des missions plus longues, de plusieurs journées par mois, notamment pour les personnes en inter-mission et les seniors. 

Finalement, Vendredi met en place plusieurs types d'actions afin de :

  • Sensibiliser les entreprises et démocratiser la pratique du travail partagé.
  • Cadrer et simplifier le dispositif pour les différentes parties prenantes. Pour cela, Vendredi aide à l'identification des missions associatives, fait le "matching" entre les associations et les entreprises et trouve les compétences qui correspondent aux missions.
  • Accompagner les parties prenantes dans cette aventure. Vendredi simplifie les démarches juridiques et administratives, forme les associations et valorise les entreprises participantes.

Depuis sa création, Vendredi a permis d' "offrir" 3000 jours de travail gratuit pour des associations d'intérêt général et entreprises sociales !

Si vous souhaitez en savoir plus, voici leur site : vendredi.cc (et en plus, ils sont sympa !).

 

Vous savez désormais l'essentiel autour du mécénat de compétences. Nous espérons que vous avez trouvé ces informations utiles.

Pour avoir les clés pour réussir vos demandes de mécénat, lisez l'article de Pierre à ce sujet qui a interviewé un professionnel pour l'occasion. C'est ici que ça se passe : www.assoconnect.com/articles/6430-les-conseils-d-un-pro-pour-reussir-vos-demandes-de-mecenat.

 

Vous avez bénéficié de mécénat de compétences ?
Racontez-nous cette expérience en commentaire ci-dessous !

 

*Source : Baromètre Admical – CSA "Le mécénat d’entreprise en France en 2016"
Icones : Freepik

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Financement Ressources humaines
cta

Besoin d'un logiciel complet ?

Sur AssoConnect, tous vos outils de gestion et de communication sont centralisés en un seul endroit.

Tester gratuitement
5 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Pourquoi les cotisations en ligne sont indispensables à votre association ?

Pourquoi les cotisations en ligne sont indispensables à votre association ?

Si vous êtes responsable associatif, on parie que vous prendriez bien des vacances.Vous n’avez...

Nina Flabeau
14 août 2018
Comment réussir la campagne de crowdfunding de votre association

Comment réussir la campagne de crowdfunding de votre association

Le crowdfunding : vous en avez certainement entendu parler, peut-être envisagez-vous même de...

Corinne Dardelet
22 octobre 2015
12 mots anglais utiles pour votre association

12 mots anglais utiles pour votre association

"Brian is in the kitchen, isn't he ?" 

Bien sûr, pour assumer votre rôle dirigeant associatif,...

Pierre GRATEAU
17 novembre 2015
Demandes de mécénat pour les associations : les conseils d'un pro

Demandes de mécénat pour les associations : les conseils d'un pro

Selon la récente étude de Recherches et Solidarités, les dons des entreprises aux associations...

Pierre GRATEAU
30 janvier 2018
6 conseils pour aider au développement professionnel de vos bénévoles

6 conseils pour aider au développement professionnel de vos bénévoles

Des bénévoles fidèles et motivés, c’est le moteur du développement de votre projet...

Pierre GRATEAU
25 février 2016
Trésoriers : les stars des associations !

Trésoriers : les stars des associations !

Le titre est un peu provocateur : l'association est d'abord un collectif et le trésorier est...

Arnaud Rousseau
29 novembre 2016
Recruter un jeune en Service Civique en 6 étapes

Recruter un jeune en Service Civique en 6 étapes

Le Service Civique est un dispositif créé en 2010. Il permet aux associations éligibles...

Anaïs Limpalaer
4 septembre 2017
Les groupements d'employeurs : une solution pour les associations

Les groupements d'employeurs : une solution pour les associations

Une association, c’est avant tout de l’humain. Pour aider au déploiement des projets, les...

Corinne Dardelet
25 septembre 2017
Financement des associations : explorez les possibles !

Financement des associations : explorez les possibles !

Le financement des associations… Ce n’est pas une surprise, malgré son caractère non lucratif,...

Léa Bouchet
10 avril 2018
Découvrez OpenAsso, la plateforme collaborative du monde associatif

Découvrez OpenAsso, la plateforme collaborative du monde associatif

Temps de lecture : 6 minutesNous sommes très heureux de vous annoncer le lancement d’OpenAsso,...

Corinne Dardelet
5 juin 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus