Newsletter AssoConnect
Recevez chaque mercredi matin nos infos et astuces pour gérer votre association
accompagnateurs club sport amateur

Les "accompagnateurs", une opportunité à saisir pour les clubs de sport amateur ?

Antoine

Ils sont le plus souvent un parent, un grand-parent, parfois un autre proche ou même un voisin. Ces personnes qui accompagnent les jeunes pratiquants sur le lieu de leur activité sportive gravitent autour de votre club, mais n’y adhèrent que rarement.

Dans cet article, nous nous intéressons à ce public souvent réduit aux coulisses des clubs malgré des opportunités insoupçonnées. Pour cela, nous verrons :

Prêt ? Alors suivez-nous !

Vous n’avez pas le temps de lire cet article ?
Téléchargez gratuitement sa fiche technique 

importance-accompagnateurs-club-sport-amateur

En quoi les accompagnateurs sont-ils importants pour un club de sport amateur ? 

Consolider la présence des jeunes adhérents

D’après une étude de l’INJEP sur les chiffres-clés du sport en 2020, l’immense majorité des licenciés a moins de 20 ans. Ils sont en cela un enjeu-clé pour les clubs sportifs.

nombre-licences-sportives-selon-age

Or, il apparaît que beaucoup des jeunes licenciés, notamment en zone rurale, dépendent directement d’un accompagnateur afin de pouvoir pratiquer. Ce point est même directement identifié comme "l’une des raisons qui conduit certains enfants à abandonner la pratique en club" dans le rapport du CNOSF sur le modèle économique des clubs sportifs fédérés.

Maintenir la motivation des accompagnateurs apparait dès lors comme un point-clé dans la fidélisation des effectifs jeunes.

Attirer un nouveau public adulte

Si, comme nous venons de l’indiquer, la majorité des licenciés a moins de 20 ans, cela signifie également qu’il y a une opportunité à saisir auprès des plus de 20 ans.

Malgré une population équivalente, le nombre de licenciés baisse en effet considérablement à l’approche des 20 ans avant de stagner sur un plateau bas. Des chiffres nets qui mettent en évidence une baisse drastique de la pratique à mesure que les années passent.

Il y a par conséquent des chances que les accompagnateurs aient pratiqué auparavant. Le fait qu’ils emmènent leurs propres enfants au sport peut donc être une opportunité de les réconcilier avec la pratique sportive.

Si développer le nombre d'adhérents de votre club est un enjeu, il est certainement intéressant d'explorer les possibilités auprès de ce nouveau public.

club-sport-amateur-risque-decrochage

Quels sont les leviers des clubs pour séduire le public accompagnateur ? 

Dresser un état des lieux des contraintes des accompagnateurs 

Pour que l’accompagnement de sportifs ne soit plus une contrainte, il convient dans un premier temps d’identifier les freins que cela implique. Pour cela, faites simple : demandez directement aux intéressés et voyez si vous pouvez les atténuer.

Certains accompagnateurs peuvent vivre une mauvaise expérience simplement parce qu’ils ne disposent pas d’un lieu confortable où s’installer le temps de l’activité. Dans ce cas, il est relativement simple d’y remédier.

confort-accompagnateurs-club-sportRéfléchir au confort des parents,
pour le club d'Axel, c'est très important ! 

S’il s’agit en revanche de difficultés plus profondes, comme la distance à parcourir jusqu’au lieu d’activité, voire simplement un désintérêt pour le sport pratiqué, il faudra alors réfléchir à d’autres solutions.

Jules Harduin, Trésorier de la Fédération Française de Badminton et Président du club Who’s Bad Paris, il s’agit avant tout d’un enjeu de perception :

"Les parents ont souvent le sentiment d’être "bloqués" le temps de l’activité de leur enfant. Pour changer cette vision, il faut réussir à se mettre à leur place et comprendre leurs besoins. Cela demande un effort mais c’est indispensable. Pour qu’ils ne viennent pas à reculons, l’activité de leur enfant doit aussi être une bonne expérience pour eux."

Identifier les moments charnières et les risques de décrochage de la pratique sportive

L’étude de l’INJEP sur les chiffres-clés du sport en 2020 pointe également certains freins à la pratique intéressants. Les sondés sont notamment 17% à citer une offre inadaptée, et 11% à évoquer les contraintes professionnelles ou personnelles.

Des informations cohérentes par rapport à la baisse de licenciés à partir de 20 ans. À partir de ces données, nous pouvons émettre l’hypothèse que l’activité professionnelle et la parentalité pourraient avoir une influence sur la baisse de la pratique.

Les clubs sportifs, s’ils constatent des pertes d’adhérents à ces moments-clés de la vie de leurs pratiquants, peuvent ainsi adapter leur offre.

L’association de sport-santé Akhilleus, basée à Troyes, propose ainsi des activités spécifiques. Christian Marcellot, créateur et coordinateur du club, explique :

"Nous essayons de prendre en compte la situation des adhérents et de leur entourage. Concrètement, pour les nouveaux parents, cela peut prendre la forme de cours de gymnastique parent-enfant. Et si le deuxième parent souhaite en profiter pour faire une autre activité, il ou elle peut par exemple avoir un cours de cross-training en même temps."

integration-accompagnateurs-club-sport-amateur-exemples

Exemples de pistes concrètes pour intégrer les accompagnateurs 

Proposer de nouvelles activités 

La première piste est évidente : il s’agit de proposer une activité aux accompagnateurs, qui prenne place en même temps que l’activité de l’enfant.

Si l’idée est simple, sa réalisation peut s’avérer difficile en fonction de la structuration du club et de l’activité proposée.

integration-accompagnateurs-club-sport-nouvelles-activitesEn combinant des séances avec parents et enfants
Olivier en est sûr, c'est un pari gagnant !

Il est par exemple plus probable que des clubs omnisports y parviennent. Cela leur demandera un travail d’harmonisation de leurs créneaux, mais ils peuvent au moins s’appuyer sur un large panel d’activités déjà existantes.

Nouer des partenariats avec d'autres clubs ou OMS 

Si vous n’êtes pas en mesure de proposer des activités aux accompagnateurs, pourquoi ne pas vous tourner vers d’autres associations, sportives ou non ? Vous pouvez ainsi prendre contact avec des associations environnantes et voir si elles pourraient envisager un partenariat.

Si vous ne savez pas vers qui vous tourner, les Offices Municipaux des Sports (OMS) peuvent vous être utiles.

Leur rôle est justement de faciliter les échanges entre les associations et la collectivité. Il y a fort à parier que de telles initiatives les intéresseront.

Nouer des relations avec d’autres associations ne doit pas être perçu comme un risque de perdre des adhérents. Si votre association leur convient et les comble, il n’y a pas de raison que ce soit le cas. Il y a au contraire un véritable cercle vertueux à mettre en place !

Christian Marcellot, de l’association Akhilleus nous livre son point de vue :

"Je suis convaincu que si le milieu associatif veut se développer, il ne doit pas construire des murs mais, au contraire, décloisonner et partager. Si on a peur de se faire vampiriser et de perdre ses adhérents, cela ne marchera jamais. Pour que cela fonctionne, chaque club doit simplement savoir qui il est et s’appuyer sur un projet associatif solide."

Proposer davantage d'offres mutualisées

La dernière piste pour proposer des activités aux accompagnants diffère des deux précédentes. Ici, il ne s’agit pas de proposer une activité au pratiquant principal et une autre à l’accompagnateur, mais une même activité pour les deux.

Pour votre club, cela peut par exemple se matérialiser par une offre mutualisée parent/enfant, grand-parent/enfant, voire des publics plus spécifiques comme les aidants/aidés.

Chaque club, selon son activité et son projet associatif, devrait être en mesure d’identifier ce qu’il est possible de réaliser. Néanmoins, comme l’indique Jules Harduin, ces offres "famille" (ou quel que soit leur nom) peuvent répondre à un véritable besoin :

"Le sport est très souvent une histoire de famille. Je joue au badminton parce que mes parents y jouaient, et mes deux sœurs ont suivi. C’est un schéma qui se reproduit régulièrement et on a tous des exemples de ce type en tête. Si les clubs parviennent à faciliter cette transmission à travers une offre adaptée, il y a beaucoup à gagner !"

L’esprit familial fait généralement partie de l’ADN du monde associatif. Permettre à des familles de partager une activité commune prend ainsi tout son sens et peut vous aider à renforcer votre club.

club-sport-amateur-accompagnateurs

FAQ

👯‍♀️ Pourquoi s’intéresser aux accompagnateurs ?

Beaucoup de jeunes licenciés dépendent de leurs parents ou de proches pour aller au sport. Ces accompagnateurs ont un rôle important pour consolider la présence des jeunes. Ils sont aussi susceptibles de rejoindre votre club si une activité leur est proposée. En savoir plus

🗝 De quels leviers disposent les clubs pour les intégrer ?

L’enjeu pour les clubs est de transformer la contrainte perçue en un moment positif. Pour y parvenir, il faut identifier les moments-clés où le risque de décrochage est important afin d’y apporter des solutions. En savoir plus

⚽️ Quel type d’activités proposer aux accompagnateurs ?

Vous pouvez proposer une activité parallèle à celle du jeune pratiquant, nouer des partenariats avec d’autres clubs de votre région, ou encore prévoir des offres mutualisées pour que parents et enfants pratiquent ensemble. En savoir plus

Vous souhaitez conserver une trace de cet article ?
Demandez sa fiche technique, c’est gratuit !

accompagnateurs-club-sport-amateur

Conclusion

Si nous regardons le tableau général, proposer des activités aux accompagnateurs est une démarche pleine de bon sens. En vous concentrant sur eux, vous éloignez le risque de couper les jeunes sportifs de leur activité, tout en vous donnant une chance d’attirer de nouveaux adhérents.

Nous sommes conscients que ces différentes pistes demandent un certain travail d’organisation, mais aussi parfois un effort financier. Proposer des activités supplémentaires demande effectivement des infrastructures et du personnel.

Notez toutefois que pour vous aider, les collectivités locales ont tendance à être sensibles aux projets de "lien social". N’hésitez donc pas à effectuer des demandes de subvention en ce sens pour être soutenus dans vos actions.

Guide club sportif de demain

Vie associativeSport
Antoine
Articles recommandés
  • Recherches fréquentes
  • Logiciel club de Football
  • Logiciel club de Basket
  • Logiciel club de Danse
  • Logiciel club de Judo
  • Logiciel club de Tennis
  • Solution associations
  • Solution de paiement en ligne pour association
  • Intranet pour association
  • ERP pour association
  • CRM pour association
  • Logiciel Association Gratuit
  • Logiciel Comptabilité Gratuit
  • Site Internet Gratuit
  • Ressources
  • Blog AssoConnect FR
  • Blog AssoConnect US
  • Formations pour association
  • Guides gratuits pour associations
  • OpenAsso
  • Newsletter d'AssoConnect
  • Entreprise
  • Qui sommes-nous ?
  • Notre engagement
  • L'équipe AssoConnect
  • AssoConnect Recrute
  • Page Presse
  • Contacter AssoConnect
  • Nous aider
  • Partenaires d'AssoConnect
  • Partenariats avec AssoConnect
  • Foire Aux Questions
  • Recherches fréquentes
  • Solution associations
  • Ressources
  • Entreprise

AssoConnect est conçu avec 💙 à ParisMentions légalesCGUVCGVPSPolitique de ConfidentialitéParamétrer les cookies