Newsletter AssoConnect
Recevez chaque mercredi matin nos infos et astuces pour gérer votre association
Directeur technique national

Qu’est-ce qu’un directeur technique national : statut, rôle et missions

Antoine

Comme son nom l’indique, le directeur technique national (DTN)... dirige. Mais ce n’est pas tout, loin de là. Il gère, crée, organise, développe, communique, forme, etc. En résumé, ce technicien fait beaucoup, beaucoup de choses.

Un exemple, parmi d’autres ? À travers ses actions, le DTN concourt au développement de la pratique sportive au sein des clubs et associations, en tâchant de l’ouvrir au plus grand nombre.

Ceci n’est qu’un infime pan de ses prérogatives et de ses missions au sein d’une fédération sportive. À la fin de cet article, vous disposerez d’une radiographie complète de ce conseiller technique très singulier. 

Voici le programme qui vous attend :

Attachez votre ceinture : c’est parti !

Vous n'avez pas le temps de lire cet article ? 
Alors téléchargez sa fiche technique !

Définition directeur technique national

Qu’est-ce qu’un directeur technique national ?

Spécialiste d’une discipline sportive, le directeur technique national définit et met en œuvre la politique sportive de la fédération à laquelle il est rattaché. En parallèle, il gère le haut niveau et coordonne l’action des équipes de conseillers techniques sportifs (CTS).

Au sens large, le DTN fait partie de la famille des CTS du ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, dans laquelle figurent les postes ci-dessous. Tous sont placés sous l’autorité hiérarchique du DTN : 

  • Le DTN adjoint (DTNA), 
  • Les entraîneurs nationaux (EN), 
  • Le conseiller technique national (CTN),
  • Le conseiller technique régional (CTR).

Un poste, trois catégories

D’après le décret n° 2017-374 du 22 mars 2017 relatif aux agents publics exerçant les missions de directeur technique national auprès des fédérations sportives, il existe trois catégories de DTN :

  1. Le DTN qui exerce ses fonctions auprès des fédérations sportives de disciplines olympiques et paralympiques.
    C’est la raison pour laquelle vous trouverez un directeur technique national en football, un DTN handball, un DTN basket, ou encore un directeur technique national pour l'athlétisme,
  2. Celui qui travaille pour les fédérations sportives d’une discipline reconnue de haut niveau ne comprenant aucune discipline olympique (ex : motocyclisme, pelote basque, billard),
  3. Le directeur technique auprès d’une fédération sans disciplines reconnues de haut niveau (ex : char à voile, spéléologie, balltrap), ainsi que des fédérations multisports et affinitaires, scolaires et universitaires.

Blog_Images-articles_corinne-muscleCorinne pourrait maintenant réciter sans peine les différentes catégories de DTN

Un technicien sous double tutelle

Quelle que soit sa catégorie, le DTN est un agent public placé sous double tutelle :

  • D’un côté, il est rattaché au ministère des Sports, dont il est cadre dirigeant. En ce sens, il est rémunéré par l’Etat,
  • De l’autre, il est placé sous l’autorité fonctionnelle du président de sa fédération. Ce dernier donne son avis sur son affectation, qui est ensuite prononcée par arrêté du ministre chargé des Sports.

D’après l’article 12 du décret du 22 mars 2017, un directeur technique national est nommé pour une durée maximale renouvelable de deux ans, "dans la limite de celles des mandats des présidents des fédérations concernées restant à courir".Directeur technique national définition

Quel est le rôle du directeur technique national dans une fédération ?

Des responsabilités dans de multiples domaines

Figure de proue de sa fédération sportive, au côté de son président, le directeur technique national est chargé de développer le haut niveau de sa discipline, la pratique, la formation et le "management" des CTS.

Ses domaines d’action phares sont les suivants :

  • Il se charge de la politique sportive de haut niveau de l’ensemble des équipes de France de sa fédération, dont il est responsable,
  • Il s’occupe de la formation et du perfectionnement des cadres sportifs techniques, entraîneurs fédéraux et animateurs,
  • Il coordonne les actions entre sa fédération et les fédérations sportives affinitaires, le sport scolaire et universitaire et le sport militaire,
  • Il met en œuvre la politique sportive de l’État. Les projets sportifs élaborés au sein de sa fédération doivent être en cohérence avec les orientations fixées par le ministère des Sports,
  • Il propose des candidats aux postes d’entraîneurs nationaux, de cadres techniques nationaux et régionaux,
  • Il coordonne les actions médicales et paramédicales prévues au bénéfice des équipes de France (suivi médical et prévention contre le dopage).

Des missions plurielles et variées pour le DTN

Homme d’action et de terrain, le directeur technique applique la politique nationale fixée par le ministère des Sports, tout en assurant sa cohérence avec les directives établies au sein de sa fédération. 

Pour cela, il remplit diverses missions au quotidien :

  • Il dirige et anime l’ensemble des conseillers techniques sportifs et du personnel de sa fédération,
  • Il définit, applique et évalue la politique fédérale à mettre en place, des clubs jusqu’aux équipes de France, 
  • Il communique avec une multitude d’interlocuteurs : président et élus fédéraux, dirigeants, CTS, collectivités, institutions, associations, structures commerciales, partenaires, etc.),
  • Il met en œuvre les tâches qui lui sont confiées par le président de sa fédération, contenues au sein d’une lettre de mission annuelle ou pluriannuelle (article R131-22 du Code du sport), 
  • Il développe la pratique sportive de sa discipline au sein des clubs et associations, en l’ouvrant au plus grand nombre pour attirer de nouveaux licenciés,
  • Il s’occupe de la détection des athlètes et jeunes talents. Il prépare et forme les sportifs de haut niveau pour les compétitions et les championnats, avec l’aide des CTS,
  • Il délivre des diplômes et licences d’entraîneurs,
  • Il assiste aux réunions des instances dirigeantes de sa fédération (conseil d'administration, bureau fédéral), au cours desquelles il dispose d’une voix consultative,
  • Il participe aux travaux des commissions et instances nationales spécialisées (commissions) traitant de sujets en rapport avec sa mission.Directeur technique national compétences

Quelles sont les compétences d’un bon DTN ?

Pour assumer toutes ces responsabilités et mener à bien ses missions, le DTN doit réunir des compétences incontournables et des connaissances bien ciblées.

Posséder d’excellentes connaissances sportives

Tout d’abord, un bon DTN est un technicien hors-pair, spécialiste de sa discipline et du milieu du sport, en général.

Il doit notamment connaître :

  • Sa discipline, ses règles, son mode de fonctionnement et ses différents acteurs. Et ce, aussi bien au niveau professionnel qu’amateur,
  • Le mode de fonctionnement de sa fédération, ses partenaires et ses enjeux,
  • L’organisation du sport en France, à l'échelle nationale et territoriale,
  • Le cadre institutionnel et administratif du sport en France, ainsi que les lois et règlements phares qui le régissent.

Disposer d’un savoir-faire et faire preuve de savoir-être

Un excellent savoir-faire est aussi requis chez un directeur technique national. Comme le détaille le site officiel du ministère des Sports, le DTN est un véritable couteau-suisse amené à s’occuper de sujets en relation avec le sportif, le social, le juridique, le politique, l’humain, ou encore l’économie.

Dans cette optique, le conseiller technique national doit être à l’aise pour :

  • Concevoir, mettre en œuvre et évaluer des projets,
  • Gérer les différents acteurs de sa fédération,
  • Animer des formations,
  • Produire des rapports et comptes-rendus de missions,
  • Élaborer et gérer un budget et des ressources financières,
  • Prendre des décisions en toutes circonstances, par exemple en situation de crise,
  • Communiquer en interne et auprès de médias et de partenaires.

    bertrand assoconnect dtnLes missions d'un DTN n'ont plus aucun secret pour Bertrand !

À côté de cela, le DTN doit être capable d’agir et d’interagir avec aisance dans son cadre professionnel. Pour faire face aux défis qui l’attendent, il doit faire preuve d’un excellent relationnel, de leadership, de rigueur, de créativité, d’organisation et d’autonomie.

Sans oublier de disposer d’un sens inné de la diplomatie, de l’écoute et du dialogue, indispensables pour travailler en équipe.

Coller aux contraintes du poste de directeur technique national

Enfin, un directeur technique national doit être flexible et capable de s’adapter aux spécificités de son poste. Ce dernier requiert une grande disponibilité, avec bien souvent des horaires décalés (soir, week-end, etc.).

De multiples déplacements sont aussi à prévoir, que ce soit en France ou à l’étranger, comme le précise généralement la fiche de poste d’un DTN, qui sera embauché en CDI.Directeur technique national nomination

Comment sont nommés les DTN ? 

Une expérience requise de 4 à 8 ans

Avant d’exercer ses missions au sein d’une fédération, le futur DTN doit d’abord passer par la case recrutement. Pour pouvoir prétendre à ce poste à responsabilités, il n’existe pas de formation dédiée.

En revanche, en plus des compétences détaillées dans la partie précédente, une expérience professionnelle plus ou moins longue dans le domaine du sport est requise.

Elle diffère en fonction de la catégorie de DTN, comme le stipulent les articles 5 à 7 du décret n° 2017-374 du 22 mars 2017.

Par exemple, le candidat au poste de DTN au sein de fédérations sportives de disciplines olympiques et paralympiques doit justifier "d'au moins huit années de services accomplis dans un emploi du ministère chargé des Sports ou de ses établissements publics, ou d'exercice d'une activité professionnelle dans le secteur du sport".

Cette durée est ramenée à six ans et quatre ans pour les deux autres catégories de DTN.

Un processus de recrutement en 5 étapes

Afin d’espérer accéder au poste convoité, le candidat au poste suit un processus de recrutement en 5 étapes :

  1. Un appel à candidature,
  2. Un entretien de positionnement,
  3. Un avis donné par le président de la fédération sportive concernée,
  4. La nomination du DTN par un arrêté du ministre chargé des Sports,
  5. La prise de fonction, avec le suivi d’un cycle d’adaptation aux missions.

Par la suite, le DTN bénéficie d'un cycle de formation continue d'accompagnement à l'exercice de ses fonctions. Directeur technique national

FAQ

💡 Un directeur technique national, c’est quoi ?

Un directeur technique national (DTN) est un cadre dirigeant du ministère des Sports, chargé de mettre en œuvre la politique sportive de sa fédération. Il développe aussi le haut niveau de sa discipline, sa pratique, et forme des équipes techniques. En savoir plus

📋 Quelles sont les compétences requises pour devenir DTN ?

Un directeur national doit d’abord posséder de solides connaissances sportives sur sa discipline et sa fédération. Le poste requiert aussi des savoir-faire et des savoir-être indispensables (leadership, rigueur, organisation, autonomie, etc.). En savoir plus

🧐 Comment devient-on directeur technique national ?

Un directeur national est nommé par arrêté ministériel, après un avis donné par le président de sa fédération sportive. Jusqu’à 8 ans d’expérience dans le secteur du sport peuvent être requis pour occuper ce poste, ouvert pour une durée maximale renouvelable de 2 ans. En savoir plusDirecteur technique national

Conclusion

Présent depuis les années 1960 dans le paysage sportif français, le directeur technique national constitue un trait d’union entre le ministère chargé des Sports et la fédération pour laquelle il collabore.

Vous l’avez vu tout au long de ces lignes, le DTN dispose d’un statut particulier et occupe des responsabilités variées. Il veille notamment à développer la pratique licenciée de sa discipline. 

En tant que structure sportive, vous pouvez aussi agir à votre niveau pour vous ouvrir à de nouveaux publics. Un site internet peut par exemple constituer un excellent moyen de vous faire connaître.

Y avez-vous pensé ? Le logiciel de gestion d’association AssoConnect permet de centraliser les outils de communication de votre structure afin de séduire de nouveaux membres et de fidéliser vos adhérents actuels.

Vous êtes une fédération et vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez sans plus attendre notre solution pour fédérations sportives, et envoyez la gestion de vos clubs au niveau supérieur !

GestionVie associative
Antoine
Articles recommandés
ComptabilitéOutils

Choisir son logiciel de comptabilité pour association : 7 critères

7 min
Antoine
GestionVie associative

Association et COVID : 10 ressources utiles pour vous adapter

3 min
Claire
Paiement en ligne

Paiement En Ligne pour Association : 6 Avantages

7 min
Corinne
  • Recherches fréquentes
  • Logiciel club de Football
  • Logiciel club de Basket
  • Logiciel club de Danse
  • Logiciel club de Judo
  • Logiciel club de Tennis
  • Solution associations
  • Solution de paiement en ligne pour association
  • Intranet pour association
  • ERP pour association
  • CRM pour association
  • Logiciel Association Gratuit
  • Logiciel Comptabilité Gratuit
  • Site Internet Gratuit
  • Ressources
  • Blog AssoConnect FR
  • Blog AssoConnect US
  • Formations pour association
  • Guides gratuits pour associations
  • OpenAsso
  • Newsletter d'AssoConnect
  • Entreprise
  • Qui sommes-nous ?
  • Notre engagement
  • L'équipe AssoConnect
  • AssoConnect Recrute
  • Page Presse
  • Contacter AssoConnect
  • Nous aider
  • Partenaires d'AssoConnect
  • Partenariats avec AssoConnect
  • Foire Aux Questions
  • Recherches fréquentes
  • Solution associations
  • Ressources
  • Entreprise

AssoConnect est conçu avec 💙 à ParisMentions légalesCGUVCGVPSPolitique de ConfidentialitéParamétrer les cookies