impact positif assoconnect

Notre vision de l’impact positif chez AssoConnect

Pierre

"Arf, j’ai vraiment pas envie qu’on travaille avec eux..."

Voilà ma première réaction quand notre Responsable Commercial m’a informé avoir reçu une demande de devis de la part de l’association "Machin".

Pourtant, d’un point de vue business, l’association compte des dizaines de milliers de sympathisants et des antennes partout en France. En somme, un beau contrat à la clé, d’autant plus en période de crise Covid.

J’ai tout de suite tenté de rationaliser ma réaction instinctive de rejet. Pour rappel, la mission d’AssoConnect est d’aider un maximum d’associations à changer le monde. Par extension, aider un maximum d’associations à avoir un impact positif.

Or, pour moi, il est clair que Machin est aux antipodes de ce que je considère comme l’impact positif : xénophobie, racisme, populisme, et j’en passe.

Mais j’ai vite éprouvé un malaise avec ce refus catégorique. En tant que cofondateur, est-ce que je ne m’arrogeais pas un pouvoir trop grand en jugeant, au nom d’AssoConnect, ce qui était acceptable ou non ?

Néanmoins, au-delà de l’alignement avec la mission, accepter Machin revêtait des risques très concrets pour l’entreprise :

  • les personnes racisées de l’équipe pourraient s’en sentir blessées ; 
  • risque d’image et de bad buzz si cela venait à se savoir ;
  • risque business : qu’allaient penser nos associations clientes qui combattent les idées de Machin ?

A l’inverse, avions-nous légalement le droit de refuser un prospect ? Après quelques recherches, je vous résume la situation :

  • Il est possible de refuser de vendre un service ou produit en BtoB
  • Il est en revanche impossible de le faire si une relation commerciale a déjà été établie.

Or, toute association peut démarrer un essai gratuit sur AssoConnect, et cet essai est assimilable à une relation commerciale.

Nous avons décidé sagement de « dormir dessus », de ne pas leur répondre tout de suite pour d’abord sonder le sentiment général de l’équipe à ce sujet.

De mon côté, j'espérais qu’avec un peu de chance, notre manque de réactivité allait les décourager...  

Nos déjeuners sont habituellement joyeux et bavards, mais on peut dire que le sujet a suscité des débats inhabituellement intenses le lendemain.

La plupart des membres de l’équipe étaient bien entendu très favorables à ce que nous envoyions une fin de non-recevoir à Machin, en avançant : « je ne travaille pas chez AssoConnect pour aider ce genre d’associations ! ».

Toutefois, certains se montraient plus nuancés : « Ok, mais où met-on la limite ? »

Et là, ça devient complexe. Comment créer une sorte de standard sur le sujet, qui serait applicable à la totalité des associations ? Sur quelles valeurs se baserait-t-on ? Et comment justifierait-on publiquement ce choix ?

Le débat allait bon train sur ce sujet pour le moins épineux. Morceaux choisis entre le plat et le dessert :

Une collègue végétarienne déteste la chasse et souhaiterait logiquement ne pas accompagner les associations de chasse. En face, un collègue a l’habitude de chasser en Sologne et vivrait mal d’exclure ce type d’associations. S’ensuit un débat pointu sur la chasse…

Même schéma à l’autre bout de la table, entre deux membres de l’équipe aux opinions politiques divergente ; tandis qu’à la table de derrière on entame un débat sur la liberté d’opinion.

Finalement, nous aurions pu prolonger les discussions tout l’après-midi, et sur à peu près tous les sujets socio-politiques sensibles, sans parvenir à un consensus sur le fond du problème.

vision-impact-positif-association-assoconnect

Comment trouver une solution ? 

Il était évident que la question n’allait pas se régler avant le café. Faire appel à l’intelligence collective semblait alors être la meilleure façon de répondre à cette problématique délicate.

Nous avons donc décidé de créer un groupe de travail transverse (composé de membres de différentes équipes) qui aurait pour mandat de définir notre politique d’exclusion (ou non), puis de la soumettre à l’ensemble des salariés.

Suite à l’appel à candidature, nous sommes quatre à plancher sur le sujet, accompagnés d’une facilitatrice hors pair, ayant travaillé chez ex. de makesense : Pauline Magnat.

J’avais depuis longtemps envie de tester la méthode de gestion par consentement, l’occasion était parfaite.

L’objectif était d’éviter de créer un consensus mou, pour co-construire une solution robuste. Forcément, celle-ci ne serait pas forcément idéale pour toutes et tous, mais suffisamment solide pour que tout le monde puisse vivre avec.


Voici la méthode de gestion par consentement, schématisée par l’Université du Nous :

Schéma gestion par consentement

Elle se base notamment sur la levée d’objections raisonnables.

Attention : une objection raisonnable n’est pas l’expression d’une préférence.

Une objection raisonnable est une objection qui fait que je vais avoir du mal à vivre avec la proposition et/ou qui met en danger l’entreprise.

Les questions à se poser sont les suivantes :

    • Qu’est-ce qui m’empêchera d’appliquer cette proposition ?
    • Quel est le danger pour l’entreprise ?

Un exemple d’objection raisonnable dans notre cas : certaines solutions étaient techniquement trop lourdes à mettre en place et allaient détourner l’équipe technique du produit pendant trop longtemps (et donc in fine nuire à notre mission).

Après plusieurs ateliers, nous en sommes venus au constat que la politique d’exclusion n’était pas valable, car nous n’arrivions pas à lever suffisamment d’objections raisonnables à son encontre (par exemple, à cause de l’objection légale mentionnée en introduction).

Nous avons réalisé que le problème racine était le manque de précision dans la mission d’AssoConnect. En effet, que signifiait réellement « impact positif » dans l’expression « aider un maximum d’associations à avoir un impact positif » ?

Préciser cette définition nous permettrait à la fois de refroidir les associations ayant des convictions opposées tout en renforçant notre mission et en valorisant les projets d’associations à impact -selon nous- positif.

Une perspective finalement bien plus enthousiasmante que de jouer au gendarme !

Voici la proposition que nous avons présenté à l’équipe en juin :

  1. Nous souhaitons préciser la notion d’impact positif. Pour cela :

    1. Les cofondateurs allaient déterminer les grandes thématiques et textes qui seront au centre de nos convictions.

    2. A l’occasion du séminaire d’été, toute l’équipe allait plancher sur ces thématiques pour détailler ce que l’impact positif pouvait signifier pour chacune d’entre elles. Il en résulterait une charte écrite présentant notre vision.

    3. Nous allions prévoir un processus permettant au besoin de revoir régulièrement ces convictions.  

  2. Nous voulions ensuite communiquer la charte au plus grand nombre via des articles de blog, une présentation sur notre site, un partage à nos clients, une mise en avant sur nos mails de bienvenue.

  3. Enfin, nous souhaitions créer un événement pour valoriser et récompenser les associations qui, parmi nos clientes, contribuaient fortement à cet impact positif.

Ce projet a été accueilli favorablement par l’équipe, nous avons donc déroulé le processus.

assoconnect-vision-impact-positif-association

Un travail d'équipe

Lors de l’atelier entre cofondateurs, nous avons retenu :

    • Deux textes fondamentaux : la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, de 1948, et la Charte de la terre, qui apporte la dimension « relation au Vivant ».

    • Quatre thématiques centrales : l'Éducation, l’Environnement, le Collectif et le Vivre Ensemble.

Lors du séminaire d’été, nous avons approfondi ces quatre thématiques et récolté des idées pour l’événement que nous souhaitions créer. Afin que chacun puisse participer, nous avons opté pour la méthode de brainstorming appelée World Coffee.

La méthode World Coffee est un processus créatif qui vise à faciliter le dialogue constructif et le partage de connaissances et d’idées, en vue de créer un réseau d’échanges et d’actions. Ce processus reproduit l’ambiance d’un café, dans lequel les participants débattent d’un sujet, attablés en petits groupes. 

vision-impact-positif-assoconnect-atelierL’utilisation des Post-it a fait débat, mais s’est avérée être la plus pratique pour ce format.

Nous avons nommé dix animateurs, deux par thème, qui ont eu pour mission de faire phosphorer l’équipe ! Ces animateurs restaient à la même table et accueillaient un nouveau groupe toutes les dix minutes pour construire sur ce qui avait été proposé par l’équipe précédente.

vision-impact-positif-assoconnect-methode-atelierCorinne animait l’un des deux ateliers sur le thème du vivre ensemble. 

Les questions pour lancer la discussion :

    • Qu’est-ce que ce sujet évoque pour vous ?

    • Quelles actions, découlant de ce thème, peuvent engendrer un impact positif ? A contrario, lesquelles peuvent engendrer un impact négatif ?

    • Quelles images / musiques / émotions vous viennent instantanément en tête quand on évoque ce thème ? (pour brancher le cerveau reptilien)

    • Quelles expériences personnelles vous rattachent à ce thème ?

    • A quelles associations pensez-vous pour représenter ce thème ?

C’était un peu artisanal, mais les salariés ont joué le jeu et ont pu s’exprimer dans une ambiance bienveillante. Les animateurs ont ensuite mis en commun les idées recueillies, et effectué une restitution à l’ensemble de l’équipe dans la foulée.

Montage_photos_seminaire-2Chacune des quatre thématiques de travail a soulevé des discussions de fond dans chaque groupe.

Durant l'été, notre groupe de travail, aidé des plus belles plumes d’AssoConnect, a planché sur la rédaction de la charte afin de retirer la quintessence des échanges.

Le défi : trouver un équilibre entre une charte trop vague, qui ne donnerait pas de guidelines claires, et une charte trop précise, qui manquerait d’envergure.

Début octobre, nous avons présenla fameuse charte à toute l’entreprise.

assoconnect-vision-impact-positif-association-charte

Et maintenant ?

Cette charte n’a pas vocation à rester en interne, elle doit être activée, vivante, incarnée. Afficher ses valeurs sur les murs de la boîte, c’est sympa, mais complètement insuffisant. Notre charte est née d’un problème concret, elle a donc vocation à nous servir de boussole.

Voici les prochaines étapes :

    • La diffuser auprès de notre écosystème, afin que les associations et partenaires souhaitant travailler avec nous aient connaissance de nos convictions. Et que cela puisse également dissuader les éventuelles structures en désaccord avec celles-ci !  

    • La traduire en anglais pour notre marque Springly (avec de nouveaux enjeux, car la loi 1901 offre un premier cadre protecteur absent aux USA).

    • Organiser des actions valorisant les associations qui œuvrent pour l’impact positif tel que nous l’avons défini.

En ce sens, un premier projet qui enthousiasme toute l’équipe : la création d’un grand événement AssoConnect au printemps 2022 pour récompenser les associations “coup de cœur” des salariés.

D’autres projets viendront, portés par ce collectif extraordinaire.

La charte elle-même devra évoluer pour constamment s’aligner avec cet organisme vivant qu’est AssoConnect.

association-vision-impact-positif-assoconnect

Conclusion

Avons-nous finalement accepté d’équiper l’association « Machin » ?
Non… Nous n’en avons pas eu besoin, l’association n’ayant plus donné de nouvelles ! :)

Aurions-nous accepté d’équiper « Machin » ?
Oui, en lui ayant envoyé préalablement nos convictions.

Et même si ce n’est pas ma préférence, c’est une solution que j’aurais assumée, car elle résulte d’une réflexion collective solide.

Créer notre charte a été un processus long et complexe.

Il y a énormément d’écueils dans lesquels on peut facilement tomber : privilégier la vitesse à la concertation, accoucher d’une charte molle, considérer le sujet comme non prioritaire...

Mais cela vaut vraiment le coup !

Bien entendu, et c’est le point le plus important, ce travail nous a permis d’affirmer notre mission et nos convictions. Nous ne souhaitons pas être une entreprise partisane, mais nous assumons complètement d’être une entreprise engagée.

Je vois également deux autres grands bénéfices à ce travail :

    • La mobilisation de l’ensemble des salariés autour de ce sujet, les discussions et les liens créés à cette occasion. Ce sentiment de faire partie d’un collectif de valeurs, dont on peut discuter sereinement, nous a justement permis de créer du « vivre ensemble », l’une des thématiques qui nous tiennent à cœur !

    • L’apprentissage de méthodes de travail (groupe de travail transverse, gestion par consentement, World Coffee) qui permettent de sublimer l’intelligence collective.

Nul doute que nous réutiliserons ces méthodes pour d’autres enjeux ! 

Pierre Grateau
Cofondateur d’AssoConnect

 

Nouveautés AssoConnectVie associative
Pierre
Newsletter AssoConnect
Recevez chaque mercredi matin nos infos et astuces pour gérer votre association
Articles recommandés
ComptabilitéOutils

Choisir son logiciel de comptabilité pour association : 7 critères

7 min
Antoine
GestionVie associative

Association et COVID : 10 ressources utiles pour vous adapter

4 min
Claire
Paiement en ligne

Paiement En Ligne pour Association : 6 Avantages

7 min
Corinne
  • Recherches fréquentes
  • Logiciel club de Football
  • Logiciel club de Basket
  • Logiciel club de Danse
  • Logiciel club de Judo
  • Logiciel club de Tennis
  • Solution associations
  • Solution de paiement en ligne pour association
  • Intranet pour association
  • ERP pour association
  • CRM pour association
  • Logiciel Association Gratuit
  • Logiciel Comptabilité Gratuit
  • Site Internet Gratuit
  • Ressources
  • Blog AssoConnect FR
  • Blog AssoConnect US
  • Formations pour association
  • Guides gratuits pour associations
  • OpenAsso
  • Newsletter d'AssoConnect
  • Entreprise
  • Qui sommes-nous ?
  • Notre engagement
  • L'équipe AssoConnect
  • AssoConnect Recrute
  • Page Presse
  • Contacter AssoConnect
  • Nous aider
  • Partenaires d'AssoConnect
  • Partenariats avec AssoConnect
  • Foire Aux Questions
  • Recherches fréquentes
  • Solution associations
  • Ressources
  • Entreprise

AssoConnect est conçu avec 💙 à ParisMentions légalesCGUVCGVPSPolitique de ConfidentialitéParamétrer les cookies